Un intérêt commun : la Côte-Nord

Qu’ils soient littéraires, historiens, sociologues, géographes, créateurs ou lecteurs avertis, tous les collaborateurs du GRÉNOC ont cet intérêt commun pour la Côte-Nord, et particulièrement celle que présentent les textes. En effet, récits, recueils, études, essais, journaux, notes de voyages ou lettres composent ce corpus varié que le GRÉNOC analyse en tentant de cerner en quoi les textes qui abordent ou traitent de la Côte-Nord présentent un imaginaire particulier, différent d’autres textes québécois.

Notre mission

Faire l’inventaire, en les relisant et en les commentant, des textes qui disent, dans des langages divers, l’immense région qu’est la Côte-Nord. Par écriture nord-côtière, on entend tout texte qui parle de la Côte-Nord, de façon concrète, imagée, symbolique, précise ou allusive : on décrit alors l’écriture nord-côtière à partir du référent textuel géographique, historique ou culturel. Par textes, on entend tout type de textes, littéraires ou non. Par la lecture, le commentaire et l’analyse, on cherche à comprendre comment s’élabore la représentation de la Côte-Nord dans les textes.

Mener à bien des projets d’éducation, d’animation, de diffusion et de sensibilisation.

Publier une revue annuelle, Littoral, afin de rendre compte de ses travaux de recherche.

La littérature nord-côtière, objet de recherche : un aperçu

Cartes de la Côte-Nord

Quelques chiffres

À propos du GRÉNOC

2005

Année de création

15

Nombre de revues

3

Nombre de livres

534

Nombre d’articles